Le dispositif Crit’Air à Annecy

A partir de 2018, en cas de forte pollution, la circulation des véhicules dans l’agglomération sera réglementée selon le dispositif Crit’Air. Les automobilistes sont donc invités à commander la vignette sur le site du gouvernement : www.certificat-air.gouv.fr

Il s’agit d’une intention louable mais l’on peut s’interroger sur sa pérennité. La vignette est valable pour toute la durée de vie du véhicule. Or, si l’on considère le choix de numérotation des catégories, allant de 1 pour les véhicules récents à 5 pour les plus anciens, la catégorie 0 étant réservée aux véhicules électriques, on voit mal comment ce dispositif pourra évoluer dans le temps. Dans quelle catégorie ajouter les véhicules encore plus performants et respectant de nouvelles normes qui ne manqueront pas d’apparaître dans les années qui viennent ? On aura le choix entre créer une catégorie -1 peu lisible ou rattacher tous les nouveaux véhicules à la catégorie 1. Comme on le voit, le dispositif Crit’Air est une image du parc automobile figée en 2017 et n’a pas été pensé pour évoluer.

Ajoutons que le dispositif Crit’Air sera appliqué à Annecy d’abord à titre pédagogique, c’est-à-dire sans verbalisation. Cela nous rappelle la « pastille verte » de 1998, expérience qui s’est avérée complètement vaine.

Les catégories Crit’Air – Site du Ministère de la Transition écologique et solidaire



Thomas Noël sur France 3

Thomas Noël du groupe Annecy Bleu Marine a été interrogé par France 3 concernant l’accueil des migrants dans la chapelle des Capucins.

Pour visionner la vidéo : Lien vers le site de France 3

 



Réforme de la taxe d’habitation

Le journal Le Parisien s’est procuré un document de la Commission des finances du Sénat qui recense, commune par commune, l’impact de l’exonération de la taxe d’habitation voulue par le gouvernement. Visiblement, le Sénat n’a pas enregistré la création de la commune nouvelle d’Annecy car les chiffres sont proposés pour les communes historiques. Pour Seynod, il y aura un manque à gagner de 3,4 millions d’euros avec 70 % de foyers exonérés :

Commune : SEYNOD (74600) HAUTE-SAVOIE
Foyers fiscaux dans la commune : 8701
Foyers ne payant pas la TH ou étant exonérés en 2017 : 736
Nouveaux foyers exonérés de TH en 2020 : 5331
Montant du dégrèvement en 2020 (€) : 3444400
% des foyers exonérés actuellement : 8.46
% des foyers exonérés en 2020 : 69.73

Lien vers le page du Parisien



Mauvaise foi journalistique

Voici le compte-rendu de mon intervention au Conseil municipal d’Annecy dans le Dauphiné. Selon eux, j’ai fait un « dérapage ». L’assemblée a été choquée. Et le maire m’a recadré.

Evidemment, la réalité est quelque peu différente. L’assemblée n’a pas été choquée puisque, après le conseil, j’ai pu discuter avec les autres élus sans que personne ne me fasse une remarque négative. Enfin, le recadrage du maire, sur un ton courtois, était adressé à Mme Roth et moi-même. Il nous a dit que si nous voulions débattre de thèmes nationaux, il fallait nous faire élire dans d’autres assemblées.

Pour terminer, j’ajouterai que Mme Roth, élue écologiste, est venue me saluer en début de conseil. Elle côtoie en effet mon épouse à la commission finance. Comme quoi, l’ambiance est bonne parmi les élus, même si les journalistes aimeraient un monde régi par les querelles.

Le Dauphiné du 15/11/2017



11 novembre

Ce matin, nous étions présents aux dépôts de gerbe devant les monuments aux morts de Vieugy et Balmont sur la commune nouvelle d’Annecy.

Monument aux morts de Vieugy

Monument aux morts de Balmont



Un faux mineur isolé détourne 150 000 euros



Nouveau logo d’Annecy

Ce lundi 6 novembre 2017, le maire d’Annecy Jean-Luc Rigaut a dévoilé la nouvelle identité visuelle d’Annecy. Identité : un terme fort incarné par la croix de Savoie qui apparaît au cœur du nom.



La descente des alpages à Annecy

Ce samedi 14 octobre avait lieu la traditionnelle descente des alpages à Annecy. Le soleil et une chaleur exceptionnelle étaient au rendez-vous grâce au passage de l’ouragan Ophelia au large de l’Atlantique.



Cinquante nuances de gris

Article du Dauphiné Libéré



Quartier de la Jonchère à Seynod : un aveux d’impuissance

Le premier numéro du magazine de la commune nouvelle d’Annecy a été distribué dans les boîtes aux lettres. En page 34, concernant la commune déléguée de Seynod, on y trouve un curieux article sur la réhabilitation du quartier de la Jonchère. On apprend en effet que les efforts pour résoudre les problèmes d’insécurité « sont gâchés par le comportement irresponsable de quelques individus qui dégradent des lieux fermés au public, de manière totalement gratuite ». S’ensuit la longue liste de ces « attitudes irrespectueuses » : « stationnements sauvages, circulation dangereuse, détritus, insultes, tapage nocturne. Depuis peu, des feux de poubelles et détériorations d’abribus, ainsi que le caillassage des forces de l’ordre. »

Rappelons que ce projet onéreux a été voté en grande partie pour résoudre les problèmes d’incivilités. Lors du débat au Conseil municipal de Seynod, des élus, y compris dans la majorité, avaient fait part de leur scepticisme sur le lien de causalité entre l’état du quartier et la délinquance. C’est un paradigme, inventé il y a quarante ans avec la Politique de la ville, qui aura fait dépenser beaucoup d’argent tout en laissant déraper l’insécurité jusqu’au point de non-retour.