Le SCOT du bassin annécien

Lors du Conseil municipal qui s’est tenu le 4 novembre dernier, il a été question du SCOT. Notre commune de Seynod n’est en effet plus vraiment indépendante. Elle est d’abord intégrée à la communauté d’agglomération d’Annecy, comme vous le savez déjà. Et au-dessus, il faut rajouter désormais une couche supplémentaire : le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT).

Le SCOT regroupe 63 communes de Cruseilles jusqu’à Faverges, soit plus de 200 000 habitants. Son projet consiste à planifier l’évolution de ce territoire dans les 20 prochaines années. Le SCOT prévoit ainsi :
– la création de 20 000 emploi,
– l’accueil de 40 000 habitants,
– la production de 30 400 logements.
Ces chiffres concernent l’ensemble des 63 communes.

Pour les 11 communes du coeur de l’agglomération, on prévoit la construction de 20 800 logements. Seynod, à elle seule, doit accueillir 25 % de l’accroissement de population. La densité de l’habitat sera de 60 logements par hectare en moyenne pour l’agglomération. Remarquons que les communes de Quintal et Montagny-les-Lanches, qui ne font pas partie du coeur de l’agglomération, bénéficient d’une densité limitée à 20 logements par hectare.

Le SCOT prévoit en outre le développement de deux zones d’activité commerciale sur notre commune : la zone Seynod-Montagny et le secteur de la Pilleuse, ceci dans un objectif d’équilibre du sud de l’agglomération avec le nord (zone d’Epagny). Il s’agit de répondre aux besoins des futurs habitants du secteur.

Ce projet a donné lieu à quelques échanges entre la majorité municipale et l’opposition. Madame le Maire, selon ses dires, semble ne pas avoir les mains libres sur les questions d’urbanisme. Cela fait 20 ans que le développement de la zone de Périaz a été prévu. Et cela fait plus de 30 ans qu’on a planifié la zone d’activité de Seynod-Montagny. L’équipe actuelle ne ferait qu’appliquer des décisions prises il y a longtemps. Pourtant, elle semble avoir une certaine marge de manoeuvre puisqu’elle est parvenue à réduire la surface de la zone de Seynod-Montagny d’une centaine d’hectares…