Réunion pour le secteur de Vieugy

Hier, jeudi 4 juillet, la mairie tenait une réunion publique pour les habitants du secteur de Vieugy. Celle-ci ayant lieu à l’espace Jacques Besson, des habitants du nouveau quartier de Periaz s’étaient aussi déplacés pour parler de leurs problèmes.

Certains habitants de Vieugy ont déploré le manque de places en crèche. La mairie a répondu qu’elle achetait des places dans des crèches privées. Cela offre une plus grande flexibilité, la demande pouvant fortement varier d’une année à l’autre : un enfant ne reste en effet que deux ou trois ans dans une crèche. Il n’est donc pas opportun d’investir des sommes importantes d’argent public dans la construction d’infrastructures dont l’utilisation sera aléatoire.

La question des transports en commun a été abordée. Des usagers se plaignent que beaucoup de bus ont leur terminus à Cap Periaz qui n’est pas une zone d’habitations. On est dans une logique de P+R : voiture et bus. Ils aimeraient que les lignes de bus se prolongent jusqu’à Vieugy. Actuellement, on peut facilement prendre un bus le matin et le soir, mais en journée c’est plus difficile. La mairie a répondu que l’expérience avait été tentée mais que les bus restaient malheureusement vides pendant la journée. Cependant, cinq bus supplémentaires sont prévus à court terme.

Selon la mairie, la densité d’habitations du centre de Vieugy est imposée par l’agglomération et la préfecture : elle ne dépendrait pas de la municipalité. Elle a toutefois limité la hauteur des bâtiments à quatre étages. A une question du public, elle a répondu qu’il n’y avait plus de gros projets de lotissements en prévision.

Un ancien habitant de Vieugy « de souche », se souvient que le terrain qui supporte le stade et le cimetière a été cédé gratuitement par un généreux donateur dans les années 1960. Il souhaite que sa volonté soit honorée et que ledit terrain ne soit utilisé que pour ces deux usages. La mairie a répondu qu’elle allait rechercher l’acte de donation.

Concernant le nouveau quartier de Périaz, un habitant s’est plaint de l’absence de plaques avec le nom des rues, ce qui pose évidemment des problèmes pour se repérer. Il déplore aussi l’absence d’aires de jeux pour enfants.